GR : Elle ho-no-re les couleurs de la France !

21 septembre 2020

Laissez-nous vous faire le récit de l’épopée d’une jeune gymnaste, Eléonore Caburet, promise à un grand avenir sportif

C’est l’histoire d’une jeune fille, au doux nom d’Eléonore, « Elé » pour les intimes. Sa maman, Sophie, est professeure de danse classique, Eléonore a donc naturellement la fibre artistique, elle “ouvre la danse” dans un premier temps, au conservatoire.

Toutefois, c’est dans une toute autre activité qu’elle trouve expression, une discipline complète mêlant danse, gymnastique, et originalité de par la manipulation d’engins…

Ainsi, à 7 ans, elle découvre la gymnastique rythmique, qu’elle pratique en loisir. Eléonore fait preuve de tant d’application, que les coachs normands la remarquent : elle émane une réelle intelligence corporelle.

Eléonore quitte sa Normandie pour la Savoie, à Chambéry plus précisément. Et emporte avec elle, sa nouvelle passion, la GR. Inévitablement elle s’inscrit dans un club où le responsable du pôle compétition, la repère et souhaite l’intégrer rapidement au niveau supérieur.

Enfant discrète voire timide, Eléonore débute la compétition avec l’Ensemble (l’équipe première) dont elle en devient titulaire, la compétition en individuel est encore trop éprouvante pour elle. Force de travail et de détermination, elle fait sa place dans le top 3 français en individuel, à ses 10 ans.

Puis, Eléonore arrive sur la Côte d’Azur, et son rêve prend forme… A 12 ans, c’est la révélation, elle suit la formation d’Irina Slitenko, professeure emblématique de l’ASPTT Nice Côte d’Azur qui décèle, évidemment, son haut potentiel. Sa maman, Sophie s’engage également, et donne des cours de danse classique à nos petites gymnastes niçoises.

Et c’est à son entrée en 3ème, que tout commence, elle participe aux stages de détection organisés par l’INSEP, elle s’entraîne aux côtés du collectif français. Evaluée sur ses capacités physiques, techniques, artistiques, le staff français remarque cette jeune fille, discrète mais dont l’attitude positive, sa capacité d’adaptation, son relationnel, et sa motivation interpellent. Travailleuse acharnée, elle l’a « ce quelque chose ».

Un parcours atypique…

Le parcours d’une gymnaste dans le haut niveau commence très jeune, dès la 1ère année de collège, les gym’ intègrent le Pôle Espoir. Eléonore sera une des rares à rentrer tardivement dans les rangs. Ses aînées sont ainsi dans le circuit depuis 3 ans déjà, ce qui peut rendre difficile l’intégration. Mais c’est sans grand surprise qu’Eléonore passe le cap, haut la main. Indépendante, autonome, elle s’adapte à ce nouvel environnement, à ce fonctionnement rigoureux d’horaires aménagés.

Eléonore vit sa passion à fond. Bonne élève, disciplinée, elle alterne cours et entraînements avec dynamisme. A 16 ans, elle « kiffe » l’internat, continue de pratiquer au club de l’ASPTT Nice Côte d’Azur, toujours prête à accompagner ses copines sur le praticable… Extrêmement motivée, couplée avec une envie insatiable de donner le meilleur d’elle-même, elle travaille dur, toujours guidée par le plaisir.

La consécration…

Et puis… telle une plume qui se pose sur la main, la vie la surprend, ce qu’Eléonore n’a jamais osé imaginer, même dans ses rêves les plus fous, se révèle à elle ! Suite à ses participations aux stages de l’INSEP, les coachs de l’équipe de France la retiennent comme candidate pour intégrer l’équipe de France !

Ainsi, à peine 16 ans, Eléonore est parmi les plus jeunes gymnastes à intégrer l’Ensemble français. Elle défendra les couleurs bleu-blanc-rouge sur les praticables.

Suite à la situation sanitaire du Covid-19, les Jeux Olympiques 2020 ont été reportés ainsi la Fédération Française de Gymnastique Rythmique a décidé de conserver l’équipe de France actuelle, tout en créant en parallèle, une deuxième équipe, représentant la relève.

Ainsi, tel le graal, Eléonore suivra la formation préparatoire de la XXXIIIᵉ olympiade de l’ère moderne : les Jeux Olympiques de 2024 !

Eléonore conserve son attachement au club et reste sans compter, reconnaissante de l’appui apporté par son ex-entraîneur Irina Slitenko, qui lui a permis d’accéder au haut niveau.

****

JE SUIS GENEROSITE | #Soutienauxespoirsdedemain

❣️ La formation est très coûteuse, Eléonore a besoin de toute notre solidarité afin de poursuivre ses aspirations…

Vous souhaitez lui apporter votre soutien ? Cliquez et partagez le lien ! MERCI pour elle…

https://www.leetchi.com/c/insep-equipe-de-france-gymnastique-rythmique

GYM RYTHMIQUE : "Fais de ta vie un rêve, et d'un rêve, une réalité" – Antoine de Saint-ExupéryElle l'a fait !????????…

Publiée par ASPTT Nice Côte d'Azur Omnisports sur Lundi 6 juillet 2020

****

 

_ _

Propos recueillis auprès de sa maman, merci Mme Caburet. 

Crédit photos : Sophie Caburet / ASPTT Nice Côte d’Azur / Photographe : Fanny Cortyl