Pêche sportive en apnée : Découvrez le challenge Nikaïa !

9 mai 2017

L’ASPTT Nice Côte d’Azur a organisé le Challenge Nikaïa, le dimanche 7 mai 2017 au large de St Jean-Cap-Ferrat.

72 participants regroupés par équipe de 3 se sont lancés dans la compétition avec une mer plutôt boudeuse. De Nice à Cap d’Ail, 6 heures de compétition pour ces amoureux de sport et de pêche. Arbalette à la main, ils ont affronté vents et marées, pour tenter de ramener le plus de poissons et surtout le plus gros… Au terme de ces 6 heures, 58 kg de poissons ont été récoltés puis offerts à des associations caritatives.

Les pêcheurs ont des règles très strictes en faveur de l’environnement. Mohamed Oualdi, président de la section de l’ASPTT Nice Côte d’Azur, insiste sur la sensibilisation réalisée auprès des sportifs concernant le respect de la nature et notamment, la reproduction de la faune.

Résultats

Classement complet (3 pages) : lire (Google Drive)

Médias

Reportage TV de France 3 : lire la vidéo (lien Facebook @EricBarnabé)
Photos @EricBarnabé

En savoir +

La pêche sportive en apnée se réalise le plus souvent en duo, 5 heures de palmes et une (certaine) quantité & qualité de poissons… Chaque espèce a son poids minimum  (la maille*) défini par la FNPSA, ce poids minimum correspond à un certain nombre de points, s’y ajoute le poids du poisson pêché. Des pénalités et des bonifications se rajoutent au calcul.

Qu’on se le dise…

 La FNPSA est engagée dans la défense de l’environnement et le développement durable.
« *La maille biologique, exprime la taille à laquelle 100% des poissons, des crustacés ou des coquillages appartenant à une espèce déterminée et pour un lieu déterminé ont participé – a minima- à un cycle complet de reproduction (…) pratiquer une pêche sportive en apnée « éco-responsable », autrement dit une prédation respectueuse de la biodiversité et des habitats marins.
Son respect par tous, conjugué à un nombre limité de captures, contribue à une gestion responsable et durable de la ressource halieutique, arthropodique et conchylicole. »
« (…) Les pêcheurs récréatifs doivent pratiquer le « no-kill ». A compter du 1er juillet et jusqu’au 31 décembre, il est fixé un quota d’un Bar par jour et par pêcheur, à partir de la côte ou en bateau. »

Contact club : voir.

_ _
 
Source : www.fnpsa.net
_ _